ACCUEIL
NEWS
INTERVIEWS
LIVE REPORT
CD REVIEWS
CONCERTS
FESTIVALS
BOUTIQUE
LIENS
E-MAIL

 

JAMES LABRIE

ELEMENTS OF PERSUASION

Avant de revenir avec Dream Theater sur le devant de la scène en juin prochain, James Labrie sort aujourd’hui son troisième album solo (le premier sous son nom, les 2 premiers étant sortis sous le nom Mullmozzler). La première chose qui saute aux oreilles sur ce « Elements Of Persuasion » c’est la production impeccable et énorme. Mais une fois que l’on jette un œil sur le nom du producteur Richard Chycki on comprend mieux vu que l’homme a travaillé avec Aerosmith, Mick Jagger et Seal entre autres. Comment James Labrie a pu se payer les services de Richard me demanderait vous ? Eh bien certainement car ils sont amis de longues date et qu’avant d‘être ingénieur du son Richard Chycki était le guitariste de James au sein du groupe Winter Rose. De quoi est fait cet album sinon ? Et bien aussi surprend que cela puisse paraître, cet album est résolument metal et moderne. Il y a bien sur des ballades (Lost, Smashed, Slightly Out Of Reach) plutôt réussies d’ailleurs qui ornent cet album et qui rendent totalement justice à la superbe voix de James Labrie, mais la majorité de cet album st résolument puissante, énergique et bien encrée dans son époque. Pour illustrer le caractère moderne de cet album on pourrait aller jusqu’à dire que le titre Alone rappelle par moment Linkin Park ! Au niveau du personnel, le principal changement vient des guitares puisque c’est désormais Marco Sfogli, jeune prodige inconnu de la six cordes qui s’occupe d’assener des riffs puissants et autres solo magnifiques qui rappellent par moment ceux de John Petrucci. La majorité des titres a été composée avec le claviériste Matt Guillory, tandis que la section rythmique est toujours composée de Mike Mangini (ex-Extreme, Steve Vai) et Brian Beller (Steve Vai). L’album commence en trombe par le titre très thrash Cricified et donne ensuite plus dans le mid tempo puissant et efficace (Alone, Freak, Invisible). Les chansons sont plutôt concises, aucune ne dépassent les 7 minutes, donc ne vous attendez pas avec cet album à retrouver la folie instrumentale de Dream Theater, cela en ravira certains et d’autres moins ! James Labrie réussit à signer avec cet album un projet ambitieux, très metal et moderne, tout en nous gratifiant de splendides vocalises dont il a le secret. Cet album pourra plaire aux fans de Labrie bien sur mais même aux gens qui reprochent à Dream Theater de trop s’éparpiller pendant leurs morceaux.

NOTE : 14 / 20

Produit et mixé par :
Richard Chycki
Line Up :
James Labrie - Chant
Marco Sfogli - Guitare
Matt Guillory - Claviers
Brian Beller - Basse
Mike Mangini - Batterie

Tracklisiting :
01-Crucified
02-Alone
03-Freak
04-Invisible
05-Lost
06-Undecided
07-Smashed
08-Pretender
09-Slightly Out Of Reach
10-Oblivious
11-In Too Deep
12-Drained