ACCUEIL
NEWS
INTERVIEWS
LIVE REPORT
CD REVIEWS
CONCERTS
FESTIVALS
BOUTIQUE
LIENS
E-MAIL

 

ZAO

THE FUNERAL OF GOD

 

Roadrunner est le label qui a de nouveau le vent en poupe , et dans son élan le label signe des groupes à tour de bars ou distribue les artistes d’autres labels : c’est la cas ici avec Zao , groupe underground de Ferret Record . Zao est donc une formation qui ne date pas d’aujourd’hui, et qui a déjà fait ses preuves dans le milieu du metal underground. Au menu de ce nouvel album intitulé « The Funeral Of God » : du metal-core avec une légère touche de Dark Metal .

Le son de l’album est énorme, surtout en ce qui concerne les guitares qui sont d’une épaisseur et d’une force étonnante. Et tant mieux car ça riffe sévère ! La batterie est enregistré de façon un peu plus étrange , avec la grosse caisse qui semble un peu désolidarisé du reste mais globalement l’album sonne avec beaucoup de puissance couplé à un son un poil crade qui colle très bien à l’ambiance dégagée par les compos de Zao. Tout commence donc sur les chapeaux de roue avec le tonitruant Breath Of The Black Muse et son riff de guitare à vous faire headbanguer comme un damné. Puis arrive très vite le point faible de l’album : le chant ! Il est clair que pour les amateurs de Dark metal ce dernier ne doit pas être des plus insupportables mais pour le commun des mortels il devient pénible au bout de 4,5 morceaux. Et c’est ce qui gâche cet album car niveau riff aucun problème, le très catchy The Last Revelation vous donnera l’envie de vous jeter dans le mosh pit, le répétitif The Rising End vous plongera dans un état de détresse mais les plages qui viennent ensuite n’apportent pas grand-chose et sont ternies par ce chant à la limite du grotesque. Cela dit cet album n’est pas mauvais pour autant car exception faite d’un chant plus que critiquable, la musique assure vraiment avec des riffs percutants et des parties de batterie originales. La fin de l’album voit quand même 2 grosses tueries, tout d’abord In times Gone Past ou Dan Weyandt nous fait le plaisir de chanter en chant clair, puis la tuerie de l’album est sans aucun doute le dernier titre épique Psalm Of The City Of The Dead qui a vraiment beaucoup de classe .

NOTE : 13 / 20

Produit et mixé par :
Eric Rachel
Line-Up :
Dan Weyandt - Chant
Scott Mellinger - Guitare
Russ Cogdell - Guitare
Stephen Peck - Batterie
Shawn Koschik - Basse

Tracklisting :
01-Breath Of The Black Muse
02-The Rising End(The First Prophecy)
03-The Last Revelation(Tle Last Prophecy)
04-The Last Song From Zion
05-Live...From The Funeral Of God
06-The Lesser Lights Of Heaven
07-In Times Gone Past
08-Praise The War Machine
09-Truly,Truly,This Is The End
10-I Lay Sleepless In My Grave
11-Psalm Of The City Of The Dead