ACCUEIL
NEWS
INTERVIEWS
LIVE REPORT
CD REVIEWS
CONCERTS
FESTIVALS
BOUTIQUE
LIENS
E-MAIL

 

MEGADETH

DIAMOND HEAD

11 fevrier 2005

013 - Tilburg

Dave Mustaine est de retour en Europe en ce mois de février après 3 ans et demi d’absence avec son nouveau line up de Megadeth. Et pour une bonne nouvelle, c’est une bonne nouvelle ! Seulement voila le hic, suite au fait qu’aucun promoteur français n’ait accepté de payer le cachet réclamé par le groupe aucun concert de Megadeth n’a été programmé en France. Du coup c’est à Tilburg que je me suis rendu pour assister au retour de Dave et ses nouveaux amis. Pour l’occasion Mustaine a invité en première partie un des groupes qui a été le plus influent pour lui à savoir Diamond Head. Ces derniers avec un nouveau chanteur en la personne de Nick Tart, ont délivré une très bonne prestation en terminant leur show par une belle doublette, bien connue du public car souvent reprise par Metallica, avec les titres Helpless et Am I Evil repris en cœur par la foule et exécuté à merveille.

Mais passons maintenant au plat principal : Megadeth. Le groupe débarque en trombe, sans l’intro de Black Sabbath pourtant utilisée sur la tournée américaine, pour une première demi heure de folie sans aucun temps mort. En effet vont s’enchaîner pendant cette demi heure les tueries que sont : Blackmail The Universe, Set The World A Fire, Skin O’My Teeth, The Scorpion, Wake Up Dead, In My Darkest Hour. Ensuite Dave Mustaine prend le temps de contempler l’ovation que le public lui réserve lorsque les lumières éclairent le balcon et la fosse puis entame un speach sur l’accident qu’il a eu au poignet et du discours du docteur lui disant qu’il ne pourrait plus jamais rejouer de la guitare pour enfin finir avec une note d’humour en déclarant qu’il a l’impression que sa main fonctionne plutôt bien ! Il exécute ensuite Something I’m Not, puis la dispensable Angry Again. Ensuite Glen Drover, qui au passage malgré le charisme d’une huître est un excellent interprète, aligne un petit solo de guitare avant d’entamer l’intro de A Tout Le Monde pendant lequel on ne peut pas s’empêcher d’être frustré de ne pas avoir vu le groupe évoluant en France lors de cette tournée. Ensuite le premier single du dernier album du groupe Die Dead Enough est joué, et ce titre passe avec merveille le test de la scène. Avant d’entamer le second single du dernier album Of Mice And Men, Dave Mustaine parle un petit moment de la tragédie ayant frappé Dimebag Darrell et lui dédicace le morceau. A l’image du début du concert, la fin va prendre des allures anthologiques avec un enchaînement thrash pur jus : Kick The Chair/Hangar 18/Back In The Day (pendant lequel les membres de Diamond Head débarquent sur scène pour faire des chœurs). L’ambiance dans la salle à ce moment du show est excellente puis Dave Mustaine tout au long du show visiblement dans un bon jour vu le nombre de larges sourires qu’il arborait ce soir là annonce au public une chanson qu’il va probablement reconnaître. C’est alors que Sweating Bullets débarque et reçoit tout simplement le meilleur accueil du public tant ce dernier reprend en cœur toutes les paroles du morceau. Symphony Of Destruction suit très vite puis James Mc Donough(Ex-Iced Earth), nouveau bassiste du groupe, entame un court solo de basse qui s’enchaîne de façon assez prévisible avec Peace Sells. Au milieu du morceau le groupe s’arrête et Mustaine entame l’intro de Mechanix qui sera joué en entier et enchaîné à Paranoid de Black Sabbath avant de revenir sur la fin de Peace Sells. Ce medley tout simplement génial assène un gros coup de massue sur le public, le groupe se retire puis revient vite entamer le dernier titre de la soirée Holy Wars qui derrière un tel medley passera presque inaperçu c’est dire ! En bref un retour gagnant, on regrette à peine pendant la soirée l’absence de Marty Friedman, Nick Menza, Dave Effelson et les autres, car il est fort à parier que sans un nouveau line up à affirmer Dave Mustaine n’aurait pas fait preuve de telle bonhomie,détermination et fraîcheur.A Noter l'absence dans le set de titres issues des albums "Risk" et "The World Needs A Hero". Seul fait regrettable du concert, il serait peut être temps que Dave arrête de faire des allusions à Metallica, car si le guitariste rouquin n’en a pas parlé pendant le concert, sur le back drop de la scène on pouvait lire les inscriptions : Unequal Injustice For All. A revoir très vite avant que le groupe ne tire sa révérence, peut être sur les festivals cet été.

Setlist Megadeth :
01-Blackmail The Universe
02-Set The World A Fire
03-Skin O' My Teeth
04-The Scorpion
05-Wake Up Dead
06-In My Darkest Hour
07-Something I'm Not
08-Angry Again
09-guitar spot/ A Tout Le Monde
10-Die Dead Enough
11-Trust
12-Tornado Of Souls
13-Of Mice And Men
14-Kick The Chair
15-Hangar 18
16-Back In The Day
17-Sweating Bullets
18-Symphony Of Destruction
19-Bass solo
20-Medley : Peace Sells,Mechanix,Paranoid(Black Sabbath cover)/Peace Sells

Encore :
21-Holy Wars