ACCUEIL
NEWS
INTERVIEWS
LIVE REPORT
CD REVIEWS
CONCERTS
FESTIVALS
BOUTIQUE
LIENS
E-MAIL

 

AGUA DE ANNIQUE

Entretien avec Anneke Van Giersbergen (chant, piano)

02/11/07 - Doornroosje - Nimègue


Peu de mois après l'annonce de son départ de The Gathering, Anneke Van Giersbergen est déjà de retour avec un nouveau groupe Agua De Annique et un nouvel album "Air". Toujours avec beaucoup de gentillesse et de sincérité, la chanteuse explique ce nouveau départ à quelques heures du tout premier concert de son nouveau groupe.

Salut Anneke ! Tout d’abord, la question que je ne peux pas éviter et à laquelle tu as déjà du répondre de nombreuses fois. Quand et pourquoi as-tu décidé de quitter The Gathering ?

Quelle question originale (rires) ! il y a environ un an, j’ai commencé à éprouver le besoin de changer certaines choses dans ma vie. Musicalement, mais aussi personellement, The Gathering était un boulôt très intense à plein temps. Il y a plein de petits éléments qui m’ont ammenés à avoir envie de ce gros changement. J’ai commencé à y penser plus sérieusement et mon envie est devenue de plus en plus forte. J’en ai donc parlé aux autres membres du groupe en mars dernier. Nous avions encore quelques concerts à faire et nous voulions les assurer. Nous avons donc attendu la fin de nos engagements pour annoncer clairement aux fans ma décision sur Internet. Il y a donc eu pas mal de temps entre le moment où j’ai annoncé mon départ aux garçons et le moment où je l’ai annoncé plubliquement. Ca m’a laissé le temps de pouvoir décidé de ce que j’allais faire et de comment remplir ce vide. J’ai eu envie de rester davantage avec ma famille mais il y a également d’autres raisons. J’ai eu envie de devenir plus autonome. De gérer tout moi-même. N’avoir à me soucier uniquement de mon emploi du temps. Je voulais déjà faire ce nouvel album mais il s’agissait d’un projet parrallèle à The Gathering au départ. J’ai eu soudainement de plus en plus d’idées relative à ce projet. Evidemment tout le temps m’était donné pour pouvoir sortir cet album et partir en tournée quelques semaines pour le promouvoir, mais l’aventure se serait arrétée là. J’ai éprouvé une grosse envie de me consacrer pleinement à ce projet et d’exprimer toutes mes idées. Pas seulement au niveau de la musique, mais aussi sur tout ce qu’il y a autour comme l’artwork par exemple. Tout ceci est devenu de plus en plus sérieux et j’ai voulu faire parti d’un plus petit projet en travaillant avec autant de personnes différentes que je le voulais. La condition pour faire cela était de travailler de façon autonome, pour moi-même et en fonction de ma petite famille. Ne pas avoir à s’expliquer et faire en fonction de l’emploi du temps d’autres personnes. Toutes ces petites choses m’ont ammenés à cette décision. Mais il y a eu evidemment une part de dilemme. Ce n’est pas facile de quitter quelque chose que tu as fait pendant 13 années et nous étions toujours très populaires, les concerts étaient géniaux et j’adorais être avec les autres membres du groupe. Tout allait bien avec The Gathering, mais j’ai ressenti le besoin de changer. Je trouve ma nouvelle situation merveilleuse, car je peux faire toutes ces petites choses et je peux passer beaucoup de temps avec mon fils. Mon mari Rob joue dans mon nouveau groupe et je peux donc passer beaucoup de temps avec lui également. Je souhaitais pouvoir rester avec eux en permanance. C’est donc super mais en même temps je me sens également un peu triste car j’ai du arrêter quelque chose de très fort. C’est étrange de commencer quelque chose de nouveau pour moi, mais c’est vraiment bien. C’est un bon changement même si evidemment les garçons n’ont pas été heureux de ma décision, car ils ne l’ont pas choisis et n’ont pas demandé à changer quelque chose. Aujourd’hui ils font tous d’autres trucs et vont commencer un nouveau projet. Je pense que ça va bien se passer mais c’est bizarre. Ce n’est pas evident de foutre 13 années de ta vie en l’air.

The Gathering va d’ailleurs sortir le CD/DVD live « A Noise Severe » dans les jours qui viennent. Peux tu m’en toucher quelques mots ?

Je suis curieuse de le voir car les garçons ne m’ont pas fait participer au montage (rires). Ils ont produits le live, je sais quelles étaient leurs idées mais j’ai uniquement pu voir le clip qui tourne sur Internet tout comme toi. Je suis très excitée et curieuse quant au résultat. Evidemment nous avons beaucoup parlé de ce que nous voulions inclure dans ce DVD quand je faisais encore parti du groupe. Je sais à quoi à m’attendre mais c'est différent lorsque tu as réellement le produit dans tes mains.

Pour conclure sur The Gathering, quels sont tout simplement les meilleurs moments que tu as passée avec le groupe ?

Il y en a tellement ! Je suis heureuse que nous ayons eu plus de bons moments que de mauvais. Je pense tout de suite à la première fois que nous avons joué un gros festival en hollande avec le Dynamo en 1996. Strange Machines était un tube ici, il était dans le top 40, tout le monde dansait sur cette chanson. Tu ne peux jamais oublier ce genre de chose car à l’époque nous étions très jeunes et c’était la première fois que nous jouions sur une scène immense. C’était à l’époque où le Dynamo était vraiment énorme avec 60 000 personnes. Quand nous étions encore plus jeunes, nous allions au Dynamo en tant que spectateurs et c’était à l’époque un petit festival. La première édition a eu lieu sur un parking ! Ensuite le festival a eu lieu sur un skatepark puis il est devenu énorme quelques années plus tard. Nous étions si fiers. Je retiendrai également la première fois que nous avons joué à Mexico et notre première fois en Amérique Du Sud en général. C’était complètement fou pour nous. La première fois que nous avons rempli l’Elysée Montmartre à Paris était aussi quelque chose de spécial. Toutes ces salles magnifiques. Certains pays possèdent vraiment des salles mythiques et l’Elysée Montmarte est une de nos favorites.

Parlons maintenant du présent. Tout d’abord quel est le sens derrière ce nom Agua De Annique ?

J’aime le nom Anneke’s Water car je voulais tout de même conserver un nom de groupe. Je n’aimais pas vraiment comment le nom sonne en anglais et c’est pourquoi j’ai changé pour Agua De Annique. J’aime faire parti d’un groupe, mais il s’agit ici de mes idées et de mes chansons. Je voulais donc que mon nom apparaisse dans le nom du groupe. Dans Anneke’s Water, J’aime l’idée de l’eau car ça renvoie à l’image d’un flot. Un flot est en mouvement et peut aller dans plusieurs directions. Je pense que c’est une bonne métaphore. Mais Agua De Annique sonne vraiment mieux que Anneke’s Water. Agua est l’espagnol pour l’eau et Annique est la version française de mon nom.

Tu joues evidemment avec de nouvelles personnes dans ce groupe. Peux tu les présenter à mes lecteurs ?

Mon mari Rob jouait auparavant dans Kong, qui est un groupe assez connu en Hollande, et également dans Celestial Season. Kong est un groupe instrumental très interressant tandis que Celestial Season est un groupe de stoner. Le bassiste Jacques jouait également dans Celestial Season. Ils ont joué beaucoup de fois ensemble avec Rob, ils se connaissent bien et sont bons amis. Quand j’ai formé ce nouveau groupe j’ai donc voulu les avoir à mes côtés avec Joris. Rob, Jacques et Joris font tous des albums de leur côté. C’est vraiment bien qu’ils jouent dans mon groupe mais c’est une situation très ouverte. Nous jouons les uns avec les autres. Je chante sur leurs albums, Joris joue sur l’album de Rob et ainsi de suite. Nous faisons beaucoup de choses ensemble. Ce sont également des amis de longue date, je suis donc très heureuse de jouer avec eux.

Mais ils ne font pas necessairement partis d’Agua De Annique à plein temps ?

Non, pas necessairement. Bien sur cela dépend de comment le groupe va marcher. Mais la situation est ouverte. Lorsque l’un d’entre eux sortira un album et voudra partir en tournée, je trouverai un remplaçant. Ils jouent avec moi sur scène car ils ont enregistrés l’album. Ils ne sont pas vraiment des membres permanants pour autant. Je pense qu’ils se situent un peu entre les deux.

« Air » est arrivé très vite. Y a-t-il certaines vieilles chansons dedans ou as-tu simplement composé cet album rapidement  ?

Il te semble que l’album sort très vite car tu as été au courant de mon départ au début de l’été. Mais en réalité ma décision était prise en mars. Ca m’a laissé quand même 7 mois pour faire cet album. Mais je travaillais déjà dessus avant car je devais en faire un projet parrallèle. J’ai travaillé dessus pendant certains week ends. Nous n’avons pas travaillé dessus pendant une seule grosse session d’enregistrement. Nous l’avons fait de façon relaxée. Nous avons été en studio 2 week ends et nous avons fait le reste dans mon home studio. Certains titres sont assez vieux. J’ai énormément de titres de côté. J’écris en permanance et beaucoup de titres ont été utilisés dans The Gathering . La majorité de l’album a été composée au cours des 6 derniers mois, mais j’ai aussi eu envie d’utiliser et retravailler quelques vieux titres non utilisés.

Avec tous ces titres de côté, penses tu sortir de nouveaux albums plus rapidement qu’avec The Gathering ?

Je ne suis pas sure. Je ne peux pas penser à un nouvel album aujourd’hui car je veux me concentrer sur « Air » en ce moment, car il est tout nouveau. Ceci dit je dispose déjà de nouveaux titres. En général j’écris 1 ou 2 titres par mois, parfois 3. Ils ne sont pas tous forcemment bons mais cela fait pas mal d’idées. Je pourrai facilement enregistrer 2 nouveaux albums dès aujourd’hui. Mais oui, je suppose que je vais avoir envie de sortir mes albums plus rapidement. Mais ça dépend un peu de la réaction à ce premier album. C’est excitant de commencer ce soir à jouer live, de voir ce que les gens pensent de cet album. Je n’en ai aucune idée pour le moment. Je recommence tout à 0 même si je dispose d’un bagage avec moi, je connais déjà beaucoup de choses dans la musique et beaucoup de gens m’appréciaient dans The Gathering. Je pense qu’ils sont en ce moment en train de découvrir ce que je fais, mais je vais devoir les conquérir. Je ne peux pas vraiment m’asseoir sur mes lauriers et considérer que j’ai déjà un public acquis à ma cause. Je vais d’abord devoir me concentrer sur ça, mais dans quelques mois je vais bien sur avoir envie de bosser sur mes nouveaux titres.

Le plus gros défi pour Agua De Annique est que tu as composé l’album toute seule. As-tu ressentie une certaine pression à propos de ça ?

Non pas vraiment car je n’y ai jamais vraiment pensé. J’ai écrit ces chansons, je les ai enregistrées. Je n’ai pas fait appel à un producteur pour les améliorer. J’ai juste voulu mettre sur l’album ce que j’avais sur le cœur. Il y a une ligne directe entre mon cœur et cet album. Nous l’avons enregistré ainsi, en travaillant sur les titres de façon à les faire sonner de la plus belle manière. Mais nous n’avons ré-enregistrer aucune partie, nous n’avons pas vraiment eu de discussion quant à la façon dont cela devait sonner. Tout est resté très pur, sans vraiment y penser. Je n’ai pas essayé de retravailler les paroles car je les trouve bonnes telles qu’ elles sont. Elles sont honnêtes. Bien sur j’aurai pu faire en sorte qu’elles soient plus poétiques mais je les aiment comme ça. Beaucoup de titres sont très simples et j’aime ça. C’est la plus grosse différence qu’il y a avec The Gathering. Nous écrivions à 5 dans The Gathering. Il y avait donc beaucoup de différentes couches et de détails. Plus de samples car il y avait Frank. Mais j’aime les 2 façons de faire. J’aime prendre du temps pour bosser sur des chansons mais j’aime également accoucher des titres simplement et rapidement.

Je trouve que l’autre différence notable avec The Gathering est qu’Agua De Annique sonne de façon plus chaude et organique. Est-ce une conséquence de cette simplicité ?

Oui je pense. C’est du au fait qu’Agua De Annique est écrit par une seule personne. Mais les autres ont quand même apportés leur contribution par leur interprétation. Mes parties de guitare sonnent mieux lorsque Joris les jouent car c'est tout simplement un meilleur guitariste. Il y a eu un petit peu de travail sur les morceaux, mais vraiment pas beaucoup. La substance est donnée par une suite d’accords et une mélodie vocale. C’est la plus grande différence.

Je savais déjà que tu peux jouer de la guitare mais je ne savais pas que tu jouais du piano. Quand as-tu commencé à aborder cet instrument ?

Il n’y a pas si longtemps. Je m’en suis acheté un il y 2 ou 3 ans. Mais j’ai commencé à en jouer sérieusement il y a tout juste un an et demi. J’ai donc commencé à écrire des chansons au piano. Mais je ne suis pas Richard Clayderman tu sais (rires). Je joue de façon pure et simple. Je ne suis pas comme Frank car il peut vraiment jouer (rires). Mais ca fonctionne bien et j’adore en jouer car ça me fait penser différemment.

Tu joues le rôle d’une hotesse de l’air sur l’artwork de l’album. Je pense que c’est la première fois que tu joues un rôle, comment était ce ?

J’ai adoré faire ça. Je voulais le faire depuis longtemps. J’aime le rôle de l’hotesse de l’air. J’aime son apparence et ce qu’elle fait. J’ai voulu pour une fois me mettre dans sa peau. Ce personnage est en quelque sorte l’ambassadeur d’Agua De Annique. J’aime jouer sur cette image.

Est-ce que nous retrouverons ce personnage sur tous les albums d’Agua De Annique ?

Je ne sais pas. Elle restera peut être, ou peut être que j’aurai une autre idée. Mais je pense qu’elle restera l’ambassadeur du groupe. Ses yeux seront toujours sur le groupe et elle s’occupera bien de nous (rires).

Un peu comme Eddie dans Iron Maiden (rires) ?

Exactement ! Nous aurons une grosse marionette avec nous sur scène (rires) ! Bonne idée (rires) ! Mais oui c’est un peu dans la même idée.

Dans l’artwork, nous voyons cette hotesse de l’air toujours très présentable devant les clients, en assurant son service avec le sourire. Puis nous pouvons la voir en train de pleurer lorsqu’elle se retrouve seule. Est-ce pour illustrer le fait que nous avons tous des sentiments cachés et une facette mystérieuse ?

Oui, exactement ! La profession d’hotesse de l’air est faite d’apparences. Lorsque tu la vois en train de travailler, elle est toujours parfaite. Elle a belle allure. Elle est propre et précise. C’est une facette magnifique de la nature humaine mais elle demeure tout de même un être humain comme tout le monde. Elle a donc des failles, des mauvais côtés. J’aime montrer qu’elle peut avoir un côté sombre. Elle a l’air heureuse et parfaite devant les clients, puis je la montre ensuite en train de pleurer. Elle fume et elle boit. Elle n’est pas parfaite. A la fin du livret, tu peux la voir effondrée sur le sol. J’aime montrer ça, montrer que l’hotesse est humaine comme chacun de nous.

Tu entreprends à partir de ce soir (ndlr : interview réalisé le 2 novembre 2007) une tournée hollandaise et je me souviens que vous aviez fait une grosse tournée hollandaise en janvier dernier avec The Gathering. Préfères tu aujourd’hui te concentrer à faire évoluer ta carrière à un niveau national plus élevé ou comptes tu toujours continuer ta carrière de manière internationale ?

Je veux toujours continuer à jouer à l’étranger. Mais je recommence tout à 0 et les grosses tournées ne sont plus une option. J’aime toujours partir en tournée mais c’est devenu plus fatiguant pour moi car mon corps n’arrive plus à suivre aussi bien qu’à mes 18 ans. Je dois trouver un moyen de jouer à l’étranger pendant les week ends ou 4 concerts d’affilés tout au plus. De plus je ne veux plus être éloigné de mon fils Finn. Si je peux l’enmener en tournée avec moi, ça me permettrait de mieux combiner les choses. C’est déjà fantastique d’avoir mon mari dans le groupe. J’ai toujours enmené Finn avec moi pour l’enregistrement de l’album ou pour mes concerts solo (ndlr : en dehors d’Agua De Annique, Anneke donne également quelques concerts toute seule en hollande). Je dois trouver un moyen de tout combiner. L’album est sorti pratiquement partout, donc je compte bien partir en tournée à l’étranger. Ca a l’air de bien se passer ici en hollande. Nous avons de bonnes critiques dans la presse et avec chance nous allons peut être atteindre un nouveau public. Je n’en ai pas encore la moindre idée, j’attends de voir. Pour ce soir je ne sais pas à quoi m’attendre. Nous sommes ici à la maison, il y aura donc beaucoup d’amis. Je pense que le concert de demain à Amsterdam me donnera une meilleure idée de la chose.

Une idée de ta prochaine venue en France ?

J’espère pouvoir venir en février. C’est en discussion.

Merci à Anneke pour sa disponibilité ainsi qu'à Paulus Tops.