ACCUEIL
NEWS
INTERVIEWS
LIVE REPORT
CD REVIEWS
CONCERTS
FESTIVALS
BOUTIQUE
LIENS
E-MAIL

 

TRIVIUM

Entretien avec Paolo Gregoletto (Basse,choeurs)

02/10/05 - Bataclan Café - Paris

 

Trivium est sans aucun doute la mascote 2005 de Roadrunner. Le label a visiblement la volonté d'en faire un grand vu le soutien qu'il apporte au groupe : tête d'affiche du Roadrage Européen, de nombreuses tournées dont l'Ozzfest, une place de producteur/compositeur pour le leader Matt K. Heafy sur l'album Roadrunner United. Espérons pour le groupe un sort meilleur que celui de Spineshank en son temps. Le groupe est en ce moment en Europe en première partie d'Arch Enemy, et c'est avec le jeune bassiste de la formation, Paolo, que je me suis entretenu à propos des projets du groupe mais aussi de l'Ozzfest et de son incident.

Tout d’abord, une nouvelle version d’ « Ascendancy » va sortir, peux tu me dire ce que l’on trouvera dessus ?

Vraiment ? Je n’en ai pas entendu parler (rires). Mais bon oui, je suppose alors (rires). A mon avis il doit y avoir dessus les faces B que nous avons enregistré. Elles sont sur la version japonaise, donc je pense qu’ils vont sortir ici la même version que l’édition japonaise. Je n’en suis pas sur mais je pense que c’est ça. Les choses se passent sans que nous soyons au courant (rires).

Avez-vous commencé à écrire pour le prochain album ?

Oui. Nous sommes actuellement sur la partie Européenne de notre tournée et nous avons de quoi nous enregistrer dans notre bus. Nous avons prévu de composer pendant cette tournée majoritairement et de nous rejoindre ensuite pour assembler nos idées enregistrées. Si tout se passe bien nous commencerons à enregistrer le prochain album en mai et il sortira en septembre ou octobre de l’année prochaine. Avant de faire ce nouvel album, nous allons revenir. Nous referons probablement une tournée en Angleterre et une tournée dans le reste de l’Europe. Ensuite nous enregistrons et ensuite nous revenons pour les festivals d’été.

Ca va, vous allez être occupé !

Ouais, je pense que les 2,3 prochaines années, nous allons les passer sur la route.

As-tu déjà une idée de l’orientation de ce futur album ?

Je suppose qu’il faut répondre qu’il sera plus metal (rires). Nous ne voulons pas nécessairement être un groupe qui joue du « vrai metal ». Nous voulons juste être un groupe de metal. « Ascendancy » a été fait un peu comme cela, nous avons suivi la direction que nous voulions mais avec le prochain nous voulons plus aller vers nos influences classiques. Il ne s’agira pas de crier davantage, d’avoir plus de puissance ou plus de mélodies. Il nous faut un album épique qui nous emmènera au palier suivant. L’album représentera vraiment ce que nous voulons être, nous avons pleins d’idées et nous sommes impatients de les enregistrer.

Quel souvenir gardes tu de votre dernier concert à Paris ?

(Songeur) Mon souvenir de notre dernier concert à Paris…

Si tu t’en souviens bien sur…

Oui je m’en souviens (rires). C’était sur le Roadrage Tour, notre première fois dans cette ville. Mon souvenir c’est surtout d’avoir trouvé ça énorme d’être ici, car je n’aurai jamais pensé auparavant pouvoir venir en Europe pour jouer des concerts. Le show à Paris était fun, ce n’était pas vraiment rempli, mais il y avait quand même un peu de monde pour nous, c’était fun. J’étais très étonné que des mecs de l’autre côté de l’océan nous connaissent et viennent pour nous voir. Avec chance, après le concert de ce soir, plus de gens vont nous connaître. La meilleure chose de cette tournée, c’est que la plupart des gens vont nous découvrir et qu’il y aura pas mal de monde aux concerts d’Arch Enemy. A nous d’en découdre sur scène et d’obtenir ici en France les mêmes réactions qu’en Angleterre.

Comment s’est déroulé l’Ozzfest ?

C’était une belle tournée. Beaucoup de bons groupes, la possibilité de regarder Iron Maiden tous les soirs (rires). Avec Arch Enemy, nos sets étaient toujours très rapprochés, nous avons pu sympathiser là bas.

Je vous ai vu sur la dernière date, à West Palm Beach pour un très bon set, vous avez joué juste derrière Arch Enemy…

Vraiment, tu étais là bas ? Merci pour le compliment. Cette tournée a été très bonne pour nous, pas de lumières, rien de spécial sur scène, juste toi et ta musique. Ca te force à faire du mieux que tu peux, surtout quand Arch Enemy joue juste avant toi. Ca te force à travailler pour essayer d’être à leur niveau. Je pense que nous avons fait du bon boulot. Ca a été une tournée réussie, beaucoup de gens ont du nous voir. Nous en verrons les bénéfices lorsque nous reviendrons aux Etats-Unis en novembre.

Bon au risque de faire dans le tabloïds, il y a un détail qui ne m’a pas échappé sur scène. Vous étiez tous habillé de t-shirt Iron Maiden, il y avait des drapeaux Iron Maiden partout sur la scène, sur les amplis, la batterie…

Oui il y avait une raison.

Un message adressé à Sharon Osbourne ?

Oui c’est un peu ça (rires). Bon ok, quand la tournée a commencé nous voulions vraiment en être. Par contre après ce qu’il s’est passé sur la date de Los Angeles, le lynchage d’Iron Maiden, après avoir été sollicité pour jeter des œufs sur Iron Maiden, après avoir vu certains groupes de la tournée balancer des œufs sur Iron Maiden, nous étions plutôt du genre : Fuck That ! Nous devions faire quelque chose. La première chose que nous avons fait, c’est de porter à chaque fois nos t-shirt Iron Maiden. Nous étions tellement horrifié de voir cela. Nous voulions montrer que nous sommes du côté du groupe que nous aimons et nous nous en foutions que ce soir leur festival ou pas. Nous avons fait ça sur toutes les dates à partir de cet incident et les gens (ndlr : l’équipe de l’Ozzfest) devenaient de plus en plus fous. Ils ne pouvaient pas nous en empêcher, nous avons le droit de porter les t-shirt que nous voulons. Notre riposte c’était de porter ces t-shirt et finir notre set par The Trooper. C’est un message à l’Ozzfest : Don’t fuck with Iron Maiden ! Je suis avant tout un fan et je ne pouvais pas supporter de voir ça sans réagir.

En parlant de l’Ozzfest, il va y avoir un DVD qui va sortir en novembre, sais tu ce qu’il y a dessus, est ce que Trivium sera dessus ?

Je ne sais pas exactement. Je pense que certains groupes ne seront pas dessus mais je suis à peu près sur que nous ne sommes pas sur le DVD. Il y avait des contrats un peu étranges, nous devions donner notre musique sans rien toucher dessus. Je pense que nous avons décidé de rester en dehors de ce projet car Sharon va se faire plein de frics sur notre dos et ce n’est pas juste. Elle ne pense qu’à l’argent. Je ne sais pas finalement si nous apparaîtrons dessus en fait (ndlr : en gros il ne semble pas savoir ce qui a été signé ou pas).

Ca serait amusant de voir Iron Maiden sur le DVD par contre…

Ouais (rires). Heureusement Iron Maiden devrait faire des festivals l’année prochaine, nous devrions nous retrouver, ou alors peut être en 2007.

As-tu conscience d’être actuellement un des groupes que Roadrunner pousse le plus et ressens tu de la pression à propos de ça ?

Pas vraiment parce que nous n’avons jamais ressenti de pression avant. Nous faisons les choses naturellement. Nous voulons juste être un groupe influencé par les années 80 tant en gardant un côté frais. Etre une mixture des 2. C’est très naturel pour nous. Nous sentons qu’il y a une certaine hype autour de nous, mais nous avons confiance en nous donc nous ne ressentons pas de pression.

Merci à Karine et Laure de Roadrunner et à Paolo de Trivium.