Warning: main(http://heavymusic.free.fr/menu.htm) [function.main]: failed to open stream: Network is unreachable in /mnt/104/sdb/8/3/heavymusic/interview/itwcoclondon/itwcoclondon.php on line 26

Warning: main() [function.include]: Failed opening 'http://heavymusic.free.fr/menu.htm' for inclusion (include_path='/mnt/104/sdb/8/3/heavymusic/include:.:/usr/php4/lib/php') in /mnt/104/sdb/8/3/heavymusic/interview/itwcoclondon/itwcoclondon.php on line 26

 

CORROSION OF CONFORMITY

Entretien avec Pepper Keenan (chant/guitare)

29/01/06 - Loges de l'Astoria - Londres

 

Depuis que l'excellent "In the Amrs Of God" est sorti, COC a eu beaucoup d'actualité niveau tournée. Mais un évènement marquant s'est abattu sur son leader Pepper Keenan et sa ville de résidence : l'ouragan Katrina. Depuis ce désastre, le résident de la Nouvelle Orléans semble avoir changé quelque peu et à en juger de la différence de développement de ses réponses au cours de cette interview, les conséquences de l'ouragan Katrina occupent aujourd'hui toutes ses pensées. Voici donc une interview exclusive faite avec un Pepper Keenan, tiré de son sommeil et donc d'humeur grincheuse, où il parlera de COC bien sur, mais également de la mise en route imminente de Down ainsi que de l'état actuel de la Nouvelle Orléans.

Salut Pepper. Depuis la dernière fois que nous nous sommes vu, il y a environ un an, COC a effectué beaucoup de tournées aux Etats-Unis. Tout d’abord en première partie de Motorhead, puis en tête d’affiche avec Crowbar et Fu Manchu, puis à nouveau en première partie avec Disturbed cette fois. Peux tu me raconter chacune de ces tournées ?

Oui, pas de problème. Une fois l’album terminé, nous étions très excités à l’idée de partir en tournée. Nous sommes parti en tournée avec Motorhead avant même que l’album soit sorti. C’était cool, tourner avec Motorhead est un truc fantastique. Après cela, nous avons eu des offres pour repartir en tournée en tête d’affiche pendant 2 mois et demie. Cette tournée a été cool aussi. Nous avons fait ensuite une petite pause, puis l’ouragan est arrivé. Du coup nous avons annulés la tournée européenne avec Motorhead, nous devions jouer pendant un mois avec eux, cela aurait été très bon pour nous. Peu après il fallait donc revenir sur la route, et le seul truc que nous avions en préparation était la tournée avec Disturbed, que j’ai détesté ! Un groupe catastrophique.

Au moins vous avez du jouer sur cette tournée devant pas mal de monde…

Oui, mais nous jouions devant un public stupide ! Un public uniquement intéressé par les trucs mainstream tu vois.

Donc tu ne penses pas avoir converti quelques fans sur cette tournée ?

Non, c’est la tournée la plus étrange que j’ai faite de ma vie. Non, c’était vraiment horrible, je ne referai plus jamais un truc comme ça.

Vous êtes enfin de retour en Europe, ou du moins en Angleterre, comment ce retour se passe-t-il ?

Oui ça se passe bien, nous n’étions pas venus depuis 9 ans (rires). C’est vraiment bien de voir que le public vient toujours nous voir 9 ans après.

J’ai entendu parler de petits problèmes à Manchester et pas seulement de la bagarre (ndlr : à la fin du concert de Manchester, à la sortie d’un bar, un individu ivre mort s’est battu avec des membres du groupe. Il en a résulté que Chad le technicien guitare de Pepper a eu le poignet cassé et Woody s’est fait mordre le pouce jusqu’à l’os, contraignant ce dernier à faire une piqûre anti-tétanos)…

Oui j’ai cassé mon ampli. Le Mesa Boogie a cramé. Sur cette tournée, nous avons utilisé pas mal de matos loué et c’est parfois difficile d’utiliser le matos de quelqu’un d’autre.

Mais de façon générale, on peut dire que cette tournée a été réussie…

Oh oui, la plupart des concerts ont été complets. A l’origine pour le concert d’aujourd’hui, nous étions supposés jouer dans le sous sol (ndlr : Mean Fiddler) et le concert a été déplacé ici (ndlr : Astoria).

J’ai du traverser la manche pour venir vous voir, donc tu peux aisément deviner ma prochaine question. Quand est ce que vous allez enfin venir dans le reste de l’Europe ?

Je n’en sais rien (rires). Je suppose qu’il y a des trucs qui ont merdé au niveau des promoteurs où peut être que nous avons eu des offres que nous n’avons pas pu honorer. Nous voulons sans aucun doute faire la France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal.

Oui tu m’as déjà dit cela l’année dernière…

Oui, et bien depuis il n’y a aucun promoteur qui nous a contacté pour faire ces pays là. Rien ne s’est produit. J’aimerai bien revenir à Paris, je connais l’Elysée Montmartre, j’adore cette salle. Nous avons joué là bas avec Soundgarden. Ca fait un bon moment maintenant (rires).

« In The Arms Of God » a reçu un accueil très chaleureux de la part de la presse, comment se porte-t-il niveau ventes ?

Je n’en ai pas la moindre idée pour l’Europe.

Et aux Etats-Unis ?

Aux Etas Unis, il marche bien. (ndlr : Stinking Lizaveta vient de finir son premier morceau et on entend la réaction de l’Astoria). Bon public ! Il vend mieux que le précédant en tout cas.

Allez vous refaire des concerts avec Stanton Moore à l’avenir ?

C’est possible. Il faut que je retourne en Nouvelle Orléans pour le voir, sa maison a été bien endommagée.

Quelle est aujourd’hui la position de Jason Peterson dans le groupe ? Toujours un musicien live ou est ce le batteur permanant ?

Je n’en sais vraiment rien. On parle peut être de le faire jouer sur le prochain album.

Vous n’avez donc toujours pas de remplacent pour Reed Mullin ?

Reed ne reviendra plus jamais. Ca fait 5 ans maintenant. Je n’ai pas besoin de lui.

Rise River Rise a pris un sens totalement nouveau depuis que l’ouragan Katrina a frappé la Nouvelle Orléans, quel était le sens de la chanson au départ ?

Tout simplement ce qui s’est passé. Cette chanson parle juste de certaines pensées que j’avais en tant qu’habitant de la Nouvelle Orléans.

Tu avais donc le sentiment que quelque chose comme cela allait arriver ?

Oh oui bien sur. Quand tu vis à la Nouvelle Orléans, tous les jours tu te dis que ça risque d’arriver, et c’est arrivé.

Sur Infinite War, Mike et Woody se partagent les lignes de chant. Est-ce possible dans le futur de les voir chanter davantage ?

Oui peut être. C’est moi qui aie écrit les paroles de cette chanson mais je voulais que Woody la chante, car ça sonnait bien. En plus ça casse la routine de tout le temps avoir ma voix sur chaque chanson de l’album. Ca apporte de la dynamique. Après avoir écrit les paroles, j’ai donc voulu essayer avec Woody au chant et ça a bien fonctionné.

L’autre jour je regardais une video bootleg d’un concert de 1994 où vous jouiez un tas de chansons de « Blind » avec toi au chant…

Vraiment ?

Oui !

Un tas ?

Oui, le set était composé à moitié de chansons de « Blind » et l’autre moitié de chansons de « Deliverance »…

Est-ce qu’on joue Buried sur ce concert ?

Oui. Est il encore possible de voir à l’avenir le groupe interpréter des chansons de « Blind », à l’exception de Vote For A Bullet, que vous jouez tous les soirs et sur laquelle tu chantes déjà sur album.

Ouais, on n’y pense pas souvent. Mais ça fait un moment que l’on pense à jouer Buried. Mais cela fait très longtemps que je n’ai pas entendu cet album. Peut être en jouerons nous plus à l’avenir, mais on a pas mal de chansons aujourd’hui.

« Blind » est un bon album, mais je trouve qu’il a été gâché par le chant de Karl…

Je suis d’accord. Cela a été très difficile de faire chanter Karl correctement sur l’album. Cela nous a demandé beaucoup de travail, trop de travail d’ailleurs. Nous avons pensé à réenregistrer plusieurs chansons de cet album tu sais, avec moi au chant.

Vous devriez car j’ai un peu redécouvert ces chansons grâce à ce bootleg…

Oui, c’est intéressant ce que tu me dis. Il faut que je la voie cette vidéo.

Allez vous encore attendre beaucoup d’années avant de sortir un nouvel album de COC ?

Je n’en sais rien mec, je n’en sais vraiment rien. Je ne peux vraiment pas te le dire. J’ai tellement d’emmerdes en ce moment. J’ai beaucoup de choses à régler en Nouvelle Orléans, beaucoup de choses dont je dois me charger. Je suis juste heureux d’être ici en ce moment, c’est tout ce que je peux te dire.

Je pense qu’à part Down, tu as un autre projet parallèle non ?

Oui, Curb Feeler. Un groupe avec Stanton Moore, un gars qui s’appelle Skerik (ndlr : saxophoniste du Les Claypool’s Frog Brigade notamment). Je veux que le guitariste de ce groupe qui joue en ce moment (ndlr : Stinking Lizaveta) nous rejoigne. Il en a envie je pense, il est fantastique, ces mecs sont vraiment bons.

A quoi ressemble ce projet  ?

Ce projet, c ’est juste des mecs de la Nouvelle Orléans qui jamment ensemble. Ca se penche un peu plus sur le côté funk tout en restant assez lourd. Ca ressemble un peu à du Led Zeppelin parfois.

J’ai hâte d’entendre ça, Stanton Moore est fantastique, il m’a littéralement soufflé sur « In The Arms Of God »…

Oh oui. Stanton est un putain de batteur.

Comment s’en sort Jason Peterson pour restituer les parties de Stanton sur scène ?

C’est une bonne mixture des 2 en fait (ndlr : Pepper veut parler des aspects puissance et feeling d’un batteur). Le problème avec Stanton c’est que son jeu ne fonctionne pas forcement bien en concert car il est trop fou. Nous devons jouer lourd et parfois il faut juste balancer un beat plus simple et puissant, dans un style plus rock, pour que cela fonctionne bien avec une grosse amplification. Donc Jason change un peu les parties à sa façon.

Juste avant que Katrina frappe la Nouvelle Orléans, tous les membres de Down devaient se réunir pour parler du futur. Je sais que tu es resté avec Jimmy Bower à Baton Rouge quelques temps…

Oui, et à Lake Charles aussi.

Avez-vous commencé à composer pour Down avec Jimmy pendant cette période ?

Non, n’avons encore rien écrit, mais par contre nous parlons beaucoup de refaire quelque chose tous ensemble. Down a besoin de revenir et Phil a envie de chanter à nouveau. Ca va être un gros truc.

Je sais que Phil a été opéré récemment du dos, comment va-t-il ?

Il va très bien. Il a arrêté de prendre des tranquillisants et toutes ces drogues de merde. Ses yeux sont clairs et brillants. On dirait qu’il a 19 ans à nouveau. Il est vraiment prêt à partir. Ca va être un gros truc, nous allons prendre cela étape par étape et on verra bien. Nous voulons venir jouer en Europe pour jouer des concerts avant même de faire un nouvel album. On parle de venir par ici, de se retrouver tous, jouer ici loin des Etats-Unis et prendre du plaisir. Puis ensuite nous commencerons à écrire.

La dernière fois pourtant, tu m’avais dit que Phil refusait de prendre l’avion depuis le 11 septembre 2001, a-t-il changé d’état d’esprit ?

Oui, je pense qu’il va mieux maintenant.

Parlons un peu de la Nouvelle Orléans. Quel est l’état actuel de la ville en ce moment ?

C’est toujours un énorme bordel mec. C’est horrible. 80% de la ville a été inondée. Il n’y a que 20 % de la ville qui n’a pas été submergée, mais cela a eu une incidence sur absolument tout. Ca va prendre des années… Je pense que le cœur et l’esprit de la Nouvelle Orléans sont toujours là. C’est important. Cette une vieille ville qui a traversé beaucoup de choses : la fièvre jaune, la guerre civile et maintenant l’inondation. Cela va prendre du temps pour reconstruire la ville, il y a beaucoup de travail à faire. Je suis content que le monde entier a répandu le message. Il ne faut pas oublier ce qu’il s’est passé.

En France, et sûrement ailleurs, nous avons été très choqués par la réaction lente du gouvernement pour venir en aide aux victimes…

Oui, c’est l’Amérique mec. De toute façon, je n’aurai jamais permis à George Bush de venir sauver mes fesses tu sais. Les personnes qui le feraient sont des fous. Les personnes qui ont cru que George Bush viendrait les sauver sont juste des putains de cons.

As-tu eu des dégâts matériels concernant ta maison, ton équipement ou ton bar/restaurant « Le Bon Temps Roulé » ?

Oui. Le bar a été pillé. Le plafond s'est éfondré. Beaucoup de dégâts sur le bar et je suis en train de réparer ça. La maison de mon grand père est inondée. C’est le bordel, un désastre total. La plupart des maisons de mes amis ne sont plus là, la salle de répétition de Crowbar a été inondée, il y a beaucoup d’histoire qui s’est envolée. Ma maison est en bon état car j’habite dans une vieille partie de la ville, qui est très haute.

Je sais que le père de ta copine est un jazzman célèbre…

Oui, c’est Johnny Vidacovich.

Est-ce que la dynamique musicale de la ville revient peu à peu ?

Oui ça revient. La scène musicale revient. Il y a un soutien énorme. Des mecs comme U2 ont donnés un million de dollars par exemple, pour aider les musiciens à se racheter des instruments et la scène musicale en Nouvelle Orléans est vraiment très résistante. C’est en majorité pour cela que la ville est connue. Beaucoup de gens ont fait des donations pour cette cause, ce qui est important.

Je sais que Mardi Gras et le festival Jazz auront lieu cette année, j’espère qu’ils se passeront bien…

Le Jazzfest va être énorme cette année. Ils y travaillent vraiment, faire quelque chose de plus spécial. Le festival se déroule sur la dernière semaine d’avril et la première semaine de mai.

Gardes tu donc un peu d’optimisme pour la reconstruction de la ville ou penses tu vraiment que la Nouvelle Orléans est une pute mourante (ndlr : faisant référence à la chanson de Down New Orleans Is A Dying Whore) ?

C’est dur à dire mec. Il y a eu tellement de choses exterminées. Il y a certains endroits qui n’existent même plus. J’espère que les architectes et les personnes chargées du la reconstruction de la ville sont compétents et conscients de l’environnement dans lequel est situé la ville contrairement à avant. Auparavant ils ont construits les maisons comme ça, à même le sol, en dessous du niveau 0 de la mer. Toutes ces maisons ont tout simplement été immergées. Mais il faut aussi qu’ils maintiennent le style de l’architecture de la Nouvelle Orléans.

Vont-ils améliorer les digues ?

C’est ce qu’ils sont en train de faire en ce moment. J’espère que cela sera prêt à temps, car le 1er juin marque le début de la nouvelle saison d’ouragans.

Surtout qu’après Katrina, il y a eu un autre ouragan important : Rita…

Oui, avec Jimmy nous avons du encore une fois bouger, car Rita est passée où nous étions à Lake Charles. Ca a été intense mec.

Pour finir, concrètement, quels sont les plans immédiats pour COC et Down. Tu rentres chez toi demain je crois…

Oui. Je dois passer un peu de temps avec moi-même et faire en sorte de régler les problèmes de ma famille. Je dois passer mon temps là dessus jusque qu’à ce que ce soit résolu, nous avons reçus beaucoup d’offres avec COC dernièrement, mais nous arrivons à un point où il faut trouver un certain équilibre. Nous verrons bien. Il y a peut être une nouvelle tournée européenne qui se fera, en élargissant les pays, mais je ne peux pas vraiment resté loin de la Nouvelle Orléans plus de 2 semaines d’affilée. Pour Down, nous pensons peut être venir en Europe aux alentours du mois de mai, nous amuser ensemble sur la route, revenir en tant que groupe et écrire ensuite un nouvel album.

Merci à Roger de Replica Records, Yvonne de Sanctuary Allemagne, Toby de Sanctuary international, Mark de Sanctuary UK, ainsi qu'à Mike Dean et Pepper Keenan de COC pour avoir rendu cette interview exclusive possible.